Les aides de l’état pour financer les travaux de rénovation énergétiques

Des projets de rénovation énergétiques à faire ? Sachez que vous pouvez faire appel aux aides de l’État pour financer une grande partie des travaux. En effet, l’Eco-prêt à taux zéro, le Cite et l’ANAH sont autant d’aides qui peuvent compléter votre budget et réaliser votre rêve. Toutefois, ces offres sont soumises à différentes conditions, le demandeur doit donc se conformer à ces critères pour en bénéficier.

Près de 30 % des travaux effectués avec l’aide du CITE

Le CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition Ecologique est destiné à ceux qui souhaitent procéder à une transition énergétique dans leurs logis. Les règlementations qui régissent les conditions d’obtention de cette aide de l’État ont pris quelques changements. Tout d’abord, ce crédit est réservé à ceux qui habitent dans une résidence principale, construite depuis 2 ans. Par ailleurs, les nouveaux travaux devront être entrepris, uniquement par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement ou RGE. L’installation de chauffage au fioul ne sera plus comprise dans le tarif. En outre, cette offre est destinée aux ménages ayant des revenus modestes.

L’aide de l’ANAH pour votre rénovation énergétique

L’Agence Nationale de l’Habitat ou ANAH dispose également d’un fonds qu’elle peut déployer pour vous aider à rénover votre système énergétique. Pour bénéficier de ce crédit pour travaux, le demandeur doit être propriétaire du logement. Ce dernier ne doit pas avoir profité d’un prêt à taux zéro depuis 5 ans. Cette aide s’adresse aux vieux logements de plus de 15 ans.

La rénovation énergétique doit être effectuée par un professionnel RGE. Il faut savoir que certaines demandes peuvent être refusées par l’ANAH. Il est recommandé de se tourner au préalable vers l’agence pour demander si votre projet est éligible. Si oui, vous pouvez également vous renseigner sur la part de crédit qui vous sera accordé.

L’Eco-Prêt à Taux Zéro

Créé en 2009, l’Eco-Prêt à Taux Zéro vise à aider les occupants d’un logement à procéder à des travaux, dans le but d’améliorer sa performance énergétique. Ces travaux peuvent concerner la mise en place d’énergies renouvelables, l’installation de chauffage ou d’isolation. Ce crédit n’implique pas de taux sur le prêt des travaux ou de TAEG.

Le tarif du crédit déployé peut atteindre jusqu’à 20000 €, en fonction des demandes et des conditions imposées. Cette aide propose une durée de prêt pour travaux attractive, avec un remboursement de 15 ans. De plus, cette rénovation a pour but de limiter la facture énergétique et de faire des économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *