Revente de maison : les pièges à éviter

Revendre sa maison est coûteux et souvent long. Toutefois, il est possible d’alléger la revente en évitant les erreurs les plus communes, qui sont sources de ralentissement. On vous explique comment ne pas tomber dans les pièges les plus fréquents pour revendre un bien immobilier rapidement et au meilleur prix.

Ne pas s’informer sur le marché immobilier

La première chose à faire lorsque l’on se lance dans la revente de maison, c’est de se renseigner sur le marché de l’immobilier dans sa région. Vérifiez que l’immobilier de votre région soit stable voire en hausse, ce qui vous permettra d’en obtenir le meilleur prix. Si au contraire, le marché immobilier de votre région est à son plus bas, ce n’est peut-être pas le bon moment pour vendre !

Vendre à la mauvaise saison

La meilleure saison pour revendre sa maison est le printemps, soit le 2ème ou 3ème trimestre de l’année. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est à ce moment-là que le marché de l’immobilier est le plus actif : les familles avec enfants vont acheter une nouvelle maison au printemps pour pouvoir déménager pendant les grandes vacances. Si votre maison se situe en bord de mer, alors la meilleure période pour la revendre est de mars à septembre.

Si vous vous trompez dans la saison, vous aurez logiquement moins de chances de vendre rapidement votre maison ! Or, il n’est pas bon pour un bien immobilier de rester trop longtemps en vente…

Surestimer le prix

Autre piège commun lorsque l’on revend sa maison : surestimer le prix de son bien. En effet, d’une manière générale, les vendeurs surestiment de 5 à 10 % la valeur de leur maison, et ne baissent pas leur prix même si la maison reste longtemps sur le marché. Si dans votre région, le marché de l’immobilier se porte bien et que la demande est forte, mais que vous ne recevez aucun appel, c’est que votre prix doit être baissé de 20 %. Si vous recevez quelques visites mais qui ne sont jamais concluantes, essayez de la baisser de 10 %. Si vous ne le faites pas, votre bien sera déprécié et aura de moins en moins de chances de se vendre !

Ne pas faire appel à un professionnel de l’immobilier

Faire appel à un professionnel de l’immobilier vous permettra d’estimer correctement le prix de votre maison, mais aussi de déléguer le plus gros du travail : rédiger une annonce attractive, prendre des photos qui mettent en valeur votre maison, informer les acheteurs et les conseiller, gérer les visites et répondre à toutes les questions…

D’ailleurs, il est prouvé que les maisons vendues via un agent immobilier se vendent plus facilement que celles qui sont vendues uniquement par leur propriétaire !

Evitez les amis de longue date, et préférez les agents immobiliers locaux, qui connaissent bien le quartier et le marché de l’immobilier dans votre région, et dont la compétence a été prouvée. Certes, vous n’économiserez pas sur les honoraires d’agence, mais vous gagnerez d’autant plus en vendant rapidement votre maison !

Faire appel à plusieurs agences immobilières

A l’inverse, faire appel à plusieurs agents immobiliers est également une erreur : si l’acheteur s’aperçoit que votre maison est vendue par plusieurs agences immobilières, il aura aussitôt l’impression qu’elle a du mal à se vendre… Les maisons vendues avec un mandat exclusif se vendent en général en moins de 3 mois, tandis que celles qui sont vendues avec un mandat simple mettront plus de 6 mois à se vendre.

Cacher les défauts

Dernière erreur commune : vouloir cacher à tout prix les défauts de sa maison. Si votre maison a un défaut majeur, mentionnez-le dans l’annonce (sans pour autant le mettre en avant), sinon l’acheteur se sentira trahi. Gardez en tête que toutes les maisons ont des défauts, et l’acheteur le sait ! Cela évite les déceptions lors de la visite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *