Comment réussir une négociation immobilière ?

négociation immobilière

La négociation immobilière peut se présenter entre particuliers ou avec un agent immobilier. Dans le cadre d’un achat d’un bien, les deux parties sont amenées à discuter pour trouver un terrain d’entente et conclure avec une négociation. Si vous êtes acheteur, l’avantage est de votre côté.

La définition du prix de vente

Le vrai but d’une négociation est de finir avec un prix de vente bas que celui de l’annonce. Il est important de voir si ce dernier est négociable ou non. Pour le savoir, il faut se poser les quelques questions suivantes :

  • Est-ce que le bien possède des défauts ?
  • Depuis quand est-ce qu’il est mis en vente ?
  • À combien était le prix de lancement ?

Maintenant, vous devez fixer un prix plancher dans votre tête pour vous préparer à ne pas aller au-delà de cette somme.

Comparez le bien immobilier avec la concurrence

Passer en revue les prix moyens au m2 de logements similaires dans le même quartier vous permettra par exemple de vérifier si le prix affiché n’est pas surévalué.

Après la première visite, concentrez-vous sur l’étude du bien à proprement parler. État de l’isolation et de la plomberie, frais de copropriété, travaux nécessaires, nuisances sonores… N’oubliez pas non plus l’état de la copropriété qui est un vrai sujet qui peut vous permettre de négocier. Faire le point sur les éventuels défauts et points faibles vous donnera quelques pistes pour mieux évaluer le prix et préparer vos arguments en vue d’une future négociation immobilière.

Attention toutefois à ne pas prendre n’importe quel détail comme argument de négociation. En effet, certains défauts ont sans doute déjà été pris en compte dans l’évaluation du bien.

Il faut que votre estimation soit la plus objective possible. Il ne sera par exemple pas possible de négocier le prix parce que vous voulez faire des travaux qui ne sont pas forcément nécessaires.

L’importance des arguments dans une négociation

Avant d’aller négocier sur un bien, il faut préparer de bons arguments pour inciter le vendeur à diminuer le prix. Jouez avec les défauts du bien en parlant du coût des travaux à faire, de la grosse différence entre le prix de vente et le prix de base sur le marché. Enfin, rassurez le vendeur sur votre mode de paiement, surtout évitez d’évoquer le financement bancaire autant que possible.

Vous avez désormais les points fondamentaux pour réussir une négociation immobilière. Il faut rester souple et ouverte à toute proposition pour que le vendeur aille dans votre sens. Aussi, étudier tous les détails de la vente et du bien vous sera utile.

Vous pouvez également visiter www.stigmates.net , le site vous offre de nombreuses conseils pour tous vos projets immobiliers